UNE NAISSANCE-UN ARBRE: A LA SAINTE CATHERINE, LES GRESOUILLAIS PRENNENT RACINE

UNE NAISSANCE-UN ARBRE: A LA SAINTE CATHERINE, LES GRESOUILLAIS PRENNENT RACINE

Depuis la nuit des temps, bien des civilisations ont eu cette idée de planter un arbre pour chaque naissance d’enfant. Cette tradition a pris racine aussi à Saint-Etienne du Grès, puisque depuis quatre ans maintenant, pour chaque naissance sur le village, la municipalité plante un arbre.

Cela ne se fait pas tout seul: samedi 25 novembre, rendez-vous était pris près de la cabane du Garde: parents, enfants, élus (Jean Mangion, Claude Sanchez, Céline Castells, Marianne Lèbre et Yves Durand), se sont retrouvés. Sous la houlette de Sandrine Scotto, responsable de la forêt domaniale du Grès pour l’Office National des Forêts (ONF), a présenté la vingtaine de plants qu’elle avait choisi: érables de Montpellier, arbousiers, pommiers sauvages…

Puis, chacun a grimpé pour trouver les trous préalablement réalisés. On a gratté un peu, puis planté, puis tassé… Et grâce à la position GPS de chaque arbre, la famille pourra aller l’arroser en été et le voir grandir. Une opération à rapprocher de celle nommé “Un arbre abattu- un arbre planté” qui vise à replanter, dans le cadre de la requalification du Cœur de village, tout platane victime de maladie et donc appelé à disparaître.