FERIA DES TAUROMACHIES: UNE PREMIERE EDITION REUSSIE

FERIA DES TAUROMACHIES: UNE PREMIERE EDITION REUSSIE

Les organisateurs de cette première sont satisfaits et ont décidé que l’an prochain, la fête sera installée en cœur de village, aux mêmes dates

 

Il fallait être un peu gonflés pour créer ex-nihilo, une feria dans les Alpilles. Sans doute concède le maire de Saint-Etienne du Grès, Jean Mangion. « Mais nous voulions mettre en avant ce qui nous lie, ici, et qui est notamment la passion du taureau. Et surtout, nous voulions le faire via la jeunesse, en programmant de jeunes talents issus des écoles taurines, que ce soit pour la corrida ou la course camarguaise. Pour ce qui est de la course landaise, il allait de soi que ce seraient de jeunes athlètes, passionnés »…

De ce côté-là, c’est donc réussi : les 10, 11 et 12 mai ont vu de beaux spectacle et, fait notable, un effort de pédagogie tant de la part des Landais que de Florent Lupi-Chapelle, samedi.

A renouveler

Certes, les petites arènes du village qui fêtaient leurs 110 ans, n’ont pas fait le plein, chaque jour, même si le public était là. Un peu dommage au regard de la qualité des spectacles, relèvent aussi bien le club taurin Pena El Galo que l’association Grésouillaise Culture Fêtes et Traditions qui s’étaient unis à la mairie pour organiser cet événement. De même, la fête s’est cantonnée autour des arènes du village. Ceci explique cela : d’importants travaux de requalification du Cœur de village sont en cours, pour créer une grande place. « C’est là, évidemment, que nous imaginons l’an prochain de créer la fête. Il est essentiel que tout le village profite de ces moments de partage. Mais il nous fallait poser la première pierre de cette feria, pour qu’elle entre dans le calendrier taurin et dans celui des amoureux du taureau. » expliquent le maire et les présidents des deux associations. Quant au budget, il a été tenu par les trois partenaires, notamment grâce au soutien de mécènes privés et la demande de subvention auprès du Conseil régional.

Bref, pas d’euphorie mais une réelle satisfaction d’avoir pu partager avec près de 1000 personnes sur les trois journées, de beaux moments de tauromachie, de fête dans la bodega et de découverte. L’an prochain et sans doute aux mêmes dates, la Feria des Tauromachies reviendra à Saint-Etienne du Grès, dans le centre d’un village redessiné.