SECURITE: UNE JOURNEE TRES SPECIALE POUR LES ENFANTS

SECURITE: UNE JOURNEE TRES SPECIALE POUR LES ENFANTS

« Les pompiers c’est comme les transformers :quand ils ont pas leurs costumes, c’est des vrais gens ». Bravo petit bonhomme ! C’était précisément le but de la journée organisée par le Centre de secours de Saint-Etienne du Grès, mardi 12 juin : présenter à 182 enfants des écoles de Mas-Blanc des Alpilles et Saint-Etienne du Grès, les métiers de la sécurité.

Et si cette journée est rituelle chaque année, là, « j’ai souhaité aussi, convier l’Office national des Forêts et les gendarmes. Il est important que les enfants sachent ce que sont ces métiers, que nous travaillons ensemble, mais aussi, dans quelle mesure, eux-aussi peuvent participer à la vie civique de leur village », explique René Plan, chef de centre. L’amicale des sapeurs pompiers le soutenait dans cette opération, en organisant l’accueil et les petits déjeuners.

Gagné : au cours de divers ateliers, les enfants ravis et particulièrement sages, ont appris comment respecter la forêt, reconnaître quelques plantes, connaître les codes couleur pour l’accès aux massifs. Avec les gendarmes, on a « vu que c’était lourd un gilet pare-balle et on a résolu une énigme. Ils nous ont dit aussi qu’ils étaient là pour tous les citoyens ». Plus loin, « on a fait de la tyrolienne, ça fait peur, mais ça peut sauver la vie », on a mis un casque, découvert les lourdes pompes à incendie et « parlé avec des gens qui sont volontaires. Ca veut dire que c’est pas leur métier, mais que des fois, au lieu de rentrer chez eux, ils vont sauver des gens ». Et désormais, le massage cardiaque n’a presque plus de secrets pour eux… à quelques centimètres près !

Enfin, avec les bénévoles des Comités communaux feux de forêts, ils ont appris les règles de protection de l’environnement et surtout, « qu’ils se font pas payer alors qu’ils passent leurs vacances à surveiller partout ».

Opération de sensibilisation réussie pour ces professionnels et bénévoles, tandis que les deux maires des villages, Laurent Geslin et Jean Mangion, accompagnés de plusieurs élus, remettaient à chacun, le diplôme du petit sapeur-pompier.

A l’heure où de nombreux centres, à l’instar de celui du Grès, recrutent de nouveaux sapeurs-pompiers volontaires, la foule de petits doigts levés quand on a demandé « qui voudrait en faire son métier » attestait de l’enthousiasme de futures recrues. Dans quelques années toutefois. Mais le message est passé : « La sécurité, on peut tous s’en occuper ». Allez, 20 sur 20 à tous.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous autorisez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services