UN PATRIMOINE CULTUREL RICHE DES TRADITIONS PROVENÇALES VIVANTES

POUR UN TOURISME DOUX ET DURABLE
Saint-Étienne du Grès, Porte des Alpilles® s’appuie sur la Charte Européenne du Tourisme Durable et sur la charte du Parc Naturel Régional des Alpilles pour développer une politique touristique à la hauteur des attentes des Grésouillais et des moyens de la commune.

Le pèlerinage de Notre-Dame-du-Château

Tradition religieuse et populaire bien ancrée localement, elle se déroule le dernier Dimanche de mai.
« En 1348, la ville de Briançon, désolée par la peste, fit vœu d’envoyer une députation au tombeau de Sainte-Marthe, dès que la contagion aurait cessé. Quelques délégués se rendirent à Tarascon, portant avec eux une image de la Vierge qui était honorée dans une chapelle de la Vallouise. Deux ans plus tard, les Vaudois dévastaient la Vallouise. L’ermite Imbert préposé à la garde de la sainte image, prit le chemin de sainte Marthe pour y porter son trésor. On lui bâtit une chapelle près du château comtal d’où son nom. Les juifs qui avaient leur synagogue dans le voisinage, se plaignirent des désagréments que cette affluence leur causait. Les Tarasconnais transportèrent alors la Madone sur une colline et les juifs soldèrent la dépense de la chapelle qui y fut bâtie. La fête religieuse et procession des Rogations jusqu’à la chapelle servait aussi à demander le beau temps et de bonnes récoltes »

Aujourd’hui le pèlerinage conduit toujours les pèlerins de Tarascon à Notre Dame du Château.

EN SAVOIR PLUS

Les fêtes de la Saint Eloi

Célébré le deuxième dimanche d’août, la Saint Éloi c’est quatre jours de fête continue qui culminent le dimanche avec le célèbre défilé de la “carreto ramado”.
D’origine rurale, la Saint Eloi est une fête très ancienne qui a gardé tout son rituel. C’est une tradition transmise au fil des générations qui privilégie la langue provençale, le costume traditionnel et le cheval de trait. Elle est toujours aujourd’hui un vivant hommage au terroir.

La « carreto ramado »,
charrette ramée ou charrette garnie

Cette simple charrette revêtue de feuillage (buis, asparagus, blé noir) est attelée à une quarantaine de chevaux, voire plus. Ces chevaux sont caparaçonnés, garnis de brides, de couvertures brodées de plumets, de bridons à miroirs, de licous ornés de plumes, de grelots, de clochettes et autres rubans multicolores. Les chevaux de tête arborent le collier dit à la sarrasine.
Les charretiers ont revêtu le costume de tradition : chemise blanche, pantalon de travail bleu, taillole bleu ciel. Les jeunes filles et les dames revêtent ce jour-là le magnifique costume du pays d’Arles.
Au son des tambourins et galoubets, parcourant les rues du village, le bayle de l’année mène le cheval de tête appelé lou davans. Les autres membres de la Confrérie guident les chevaux tout au long de la cavalcade.
La Saint Eloi, une fête au cœur des traditions provençales dans le pays de Mistral, qui rend hommage à la beauté des arlésiennes, au travail des paysans, à la richesse des terroirs.

EN SAVOIR PLUS

Les Manifestations Taurines

Abrivado, Bandido, Encierro, Cabestria animent régulièrement le village tout au long de l’été. Elles font partie de la tradition vivante des Alpilles.
Spectacle apprécié de nos visiteurs, c’est un sport très physique pour les participants.
– Les taureaux, les vaches et les petits veaux demeurent des animaux sauvages et dangereux.
– Lors des encierro, abrivado, bandido, cabestria, les spectateurs et participants doivent observer la plus grande prudence et ne pas s’exposer au danger.
Les spectateurs se placent hors du parcours de manière à ne pas s’exposer au danger ; Un tir de bombe annonce le début de la manifestation. Ne pas emprunter le parcours avant le tir de la seconde bombe qui annonce la fin de la manifestation.
– Dans les arènes, toutes les personnes qui vont en piste doivent avoir conscience du risque encouru dont ne répondent pas les organisateurs.

EN SAVOIR PLUS
  • La Coleta 10 avenue des Alpilles Tél. 06 13 14 02 91