FIER DE SA ROMANITÉ

Présumé ancien camp romain, situé au carrefour de via romaines allant de Saint Rémy à Tarascon, Arles et Avignon, Saint Etienne du Grès se trouve sur un emplacement idéal sinon privilégié. Le village possède de remarquables sites anciens dont il subsiste encore de nombreux vestiges.

La Mourgue

Située à l’entrée du parc d’activités de Laurade, La Mourgue est une pierre grossièrement sculptée et représentant vraisemblablement une divinité païenne de la fécondité. Le terme viendrait du romaIn morga, devenu mourgue en provençal et moniale en français. Mais son origine demeure toujours un mystère.

Dès la fin de l’Âge du fer un castrum est édifié sur l’oppidum de Briançon, plus connu aujourd’hui sous le nom de colline de Notre-Dame-du-Château. Les fouilles ont identifié les ruines postérieures d’un établissement gallo-romain important car situé à proximité du carrefour d’Ernaginum. Cette cité fut détruite en 480 et c’est sur ses ruines que fut construite la chapelle de Saint-Gabriel.

La chapelle Saint Thomas,
héritage d’une Commanderie templière

C’est dans une demeure de caractère du 17ème siècle, Le Presbytère que l’on peut découvrir cette petite chapelle du plus pur style romano-provençal. Attenante à la propriété, la Chapelle saint Thomas (San Thomé) date du XIIème siècle. Elle faisait partie de la Commanderie d’Arles. En 1196, à la suite d’une donation de la famille des Baux concernant un gage qu’elle avait contracté avec l’Ordre, Hugues Ricard donna aux Templiers des terres sises à « La Orada » (aujourd’hui Laurade).

La chapelle Notre Dame du Château

Posée au sommet de la colline, la chapelle romane date du XII ème siècle. C’est une vierge en bois polychrome, La Belle Briançonne qui est à l’origine de ce pèlerinage.
Elle provenait du petit village de Saint-Martin-de-Queyrières, au sud de Briançon et a été rapportée en 1350 par un ermite jusqu’à Tarascon afin de la protéger des vaudois. Et aussi en remerciement envers Marthe de Béthanie pour avoir sauvé les Gavots de la Peste Noire.
Le premier pèlerinage attesté date de 1420, il est le symbole d’une tradition religieuse et populaire fort ancienne. Aujourd’hui la Confrérie des prieurs de Notre Dame du Château est la garante de la tradition à travers ses prieurs élus chaque année.
Dans une période plus moderne et contemporaine, la chapelle de Notre-Dame-du-Château est restaurée en 1859 à la suite d’un legs et déclarée chapelle de secours par décret du 25 mai de la même année. Elle est inscrite aux Monuments Historiques en 1926.

Le Grand Mas

Saint-Étienne du Grès possède un patrimoine civil de grande valeur avec le Château de Pomeyrol, le Château Dalmeran, Fontchâteau, Le Grand Fontanille et le Grand Mas.
Ce dernier, d’époque Renaissance a été inscrit au titre des Monuments historiques en août 1980. Il présente une magnifique façade avec tourelle.
Avenue Frédéric Mistral 13103 Saint-Étienne du Grès

Les armoiries de la commune « d’azur à une église d’or sur une terrasse de même » ont pour emblème la Chapelle et pour devise « Direxit gressus » soit « Guidez nos pas ».